Qu’est-ce que j’entends par là « changer tout » ?

 

En tête à tête avec moi-même. Deux et demi jours à tuer pensais-je ….

A tuer le temps, dans l’oeuf, au travail.. Que sais-je encore 

Deux jours et demi pour mettre en place les premiers changements, commencer par s’interroger, surtout sur soi, sur ce qui bloque, ce  qui attache, ce qui entrave

Deux jours et demi sans l’Autre, sans savoir, à imaginer le pire…Puis se raviser, à savoir que c’est la peur qui prend le dessus…

 

 

 

 

La liste des peurs s’allonge au fur et à mesure des échecs, des jours, des vides, des mensonges et des promesses invisibles… 

 

  • peur de l’abandon, d’être trahie, trompée
  • peur de ne pas réussir, de perdre, de la précarité
  • peur de ne pas mériter, ne pas être à la hauteur
  • peur des autres, de ne pas être acceptée, d’être méprisée
  • Vous en voulez d’autres ? Vous en avez d’autres 

 

 

 

La lecture du moment est là pour mettre en place ce qui manque cruellement et qui met du sel au moulin des doutes.

Je veux parler de la confiance, celle de moi à l’autre, de moi à moi. Parce que la confiance, en toute logique ne pourra se vivre envers l’autre que si elle est acquise pour soi.

Entravée de mille peurs, elle est loin de scintiller au sommet de mon crâne. 

L’exercice pour enfin croire que la confiance en soi n’est pas un ticket à gratter – un gagnant tous les 1800 tickets- est loin d’être simple.

Les tourbillons, le vertige n’ont pas fini de s’incruster dans les jours à venir, mais pour enfin vivre la vie rêvée, attendue le changement est devenu une nécessité.

 

Intégrer ce changement demande d’y passer du temps, d’y croire, de s’y attacher encore, de perdre le fil parfois puis le retrouver. 

S’accepter avec ses fragilités, ses défauts, ses attentes et ses limites à dépasser petit à petit

Laisser les doutes passer, faire place nette, être bienveillant envers soi-même, accepter ses peurs, anticiper….Et célébrer chaque succés

Fêter chaque victoire sur ce qu’on pensait ne pas être pour soi

Déstabilisée parfois, 

A fleur de peau souvent,

Pour soi toujours

Et comme tout changement, c’est par le physique que l’intervention débutera… 
RV est pris au salon de coiffure… 
Affaire à suivre

« Nous serions métamorphosés si on osait quelques efforts »

« Serais-je assez à la hauteur……savoir si on le mérite ou pas, s’il y a envoi, moi je reçois »

Un petit air que j’aime absolument d’une chanteuse merveilleusement poétique et sensible que j’ai pu rencontrer un jour d’anniversaire seule, à deux pas de la scène : 

A écouter absolument là  : Buridane, Vice et Vertu

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *